Les allergies : 4ème maladie chronique dans le monde. Et si tout commençait dans l’intestin ?

De nombreuses études montrent que toute altération de la composition du microbiote intestinal peut avoir des conséquences pour la santé, comme l’apparition d’asthme ou d’allergies.

pollen-bouleau

Quelques chiffres

Véritable fléau des temps modernes puisqu’elle représente la 4ème maladie chronique dans le monde selon l’OMS, l’allergie découle principalement de nos modes de vie. Ainsi en modifiant notre hygiène de vie, de nombreux symptômes s’atténuent, voire disparaissent…

Aujourd’hui, en France, 25 à 30% de la population souffre d’allergies : allergie saisonnière ou allergie chronique, rhinite allergique, allergie au pollen, dermatites, allergie croisée, démangeaisons cutanées ou intolérances alimentaires…
Ce chiffre a doublé durant ces 20 dernières années, particulièrement chez les enfants et les adolescents dont 15 % sont atteints de dermatite atopique !

Ainsi identifier une allergie dès les premiers symptômes permet de mieux y faire face et d’éviter une aggravation.

Quels sont les symptômes et les signes d’une allergie ?

Rhinite, asthme allergique, eczéma, conjonctivite : l’allergie peut s’exprimer de multiples manières et à tous les âges de la vie.

Les allergies respiratoires sont provoquées par contact avec un allergène présent dans l’environnement extérieur (pollen, graminées…) ou intérieur (poils d’animaux, moisissures…). Ces allergies se traduisent généralement par une rhinite allergique, c’est-à-dire une inflammation des voies aériennes supérieures, qui provoque le nez bouché, les yeux qui pleurent, une difficulté à respirer, une perte d’odorat ou encore des démangeaisons au niveau du nez ou du palais. Pour de nombreuses personnes allergiques, le printemps est la saison la plus difficile. C’est la saison du rhume des foins que provoquent les pollens des arbres et des herbacées !

Les allergies cutanées correspondent à une réaction de la peau avec l’environnement extérieur : poils d’animaux, plante, piqûre d’insecte, ingestion d’un aliment spécifique, contact avec des acariens. L’allergie cutanée peut s’exprimer par des démangeaisons, des rougeurs, des gonflements. Dermatite atopique, eczéma ou urticaire sont quelques-unes des manifestations les plus courantes.

Les allergies alimentaires sont des réactions anormales de défense de notre organisme suite à l’ingestion d’un aliment spécifique et se traduisent par des picotements des lèvres, des démangeaisons, des éruptions cutanées.

Quelles sont les causes de l’allergie ?

Les maladies allergiques sont caractérisées par une réponse inflammatoire du système immunitaire.

Au cours de ces dernières décennies, les recherches ont montré le rôle central du microbiote (ensemble des micro-organismes, dont les bactéries) intestinal et des autres microbiotes (buccal, vaginal, pulmonaire, de la peau).

En effet, le microbiote intestinal regroupant plus de 70 % de notre système immunitaire, module la réponse immunitaire du corps dans son ensemble, car il est le plus complexe, le plus nombreux et le plus diversifié.

Or nous savons, depuis la fin des années 1980, que des changements de l’environnement et de l’alimentation influencent directement la qualité du microbiote intestinal notamment, mais aussi la qualité des autres microbiotes.

Allergie-noix-de-cajou
allergie-noisettes
allergie-cacahuettes

Notre corps renferme 10 fois plus d’organismes microbiens que de cellules ! Nous sommes plus bactériens que cellulaires ! Cela donne à réfléchir … Ce sont nos microbes qui, dans une relation symbiotique avec nos cellules, induisent des changements dans notre corps et dans notre métabolisme. Ce sont ces mêmes microbes qui entretiennent un dialogue important avec notre système immunitaire, régulent l’équilibre interne, l’homéostasie, affectant ainsi notre santé.

Or des déséquilibres du microbiote intestinal, appelés dysbiose, ont été mis en évidence dans les maladies allergiques. Ces déséquilibres peuvent être dus à une mauvaise implantation des bactéries intestinales lors de la petite enfance, phase cruciale impliquée dans le développement du système immunitaire. (voir article : bébé, donnez-lui un bon système immunitaire!), mais aussi à une alimentation non adaptée et/ou à un mode de vie délétère : pression, stress, rythme intense, anxiété, …

Les déséquilibres du microbiote intestinal souvent associés à un dysfonctionnement des cellules de la paroi intestinale, provoquent une perte de tolérance du système immunitaire conduisant aux réactions et symptômes allergiques et à une mauvaise absorption des micronutriments, terrain de maladies infectieuses et maladies chroniques.

allergie-printemps

Des solutions existent

En travaillant ensemble sur des modifications à apporter à votre hygiène de vie, que ce soit l’hygiène alimentaire, l’hygiène mentale ou émotionnelle, l’hygiène physique, nous transformons peu à peu le microbiote de votre intestin afin de rétablir la tolérance du système immunitaire.

Nous aidons le corps à opérer ces changements grâce à des compléments alimentaires si besoin. Et comme chaque personne est unique, je m’attache à proposer un accompagnement sur mesure qui tient compte des spécificités de chacun.

Vous souhaitez me rencontrer au Cabinet à Castanet ou à distance ?

Laisser un commentaire

quinze − 13 =